Sur la route de Compostelle avec Jean

Publié le par Les Invités au Festin


Postez ici vos petits courriers pour Jean, ils arriveront à destination où qu'il soit et pourra nous tenir au courant de son avancée !

Commenter cet article

marie noëlle 12/11/2008 18:22

Des petites nouvelles de notre héro revenu et fatigué! Il est à présent magnifique: perdu 15 kg, donc svelte, une petite barbe élégante de quelques jours, il plaît beaucoup aux dames de l'asso (disons, encore plus!)L'atterrissage n'a pas été si facile après 66 jours de marche; il a fallu reprendre pied progressivement avec une autre réalité, d'autres personnes que soi même, d'autres volontés donc. Retrouver la vie communautaire, ne plus être seul, faire ce qu'on veut, quand et comme on veut... C'était le privilège de la route, et un de ses bienfaits, qui permet le vagabondage de l'âme, des pensées, des pas, la distanciation de toutes préoccupations. Dire: pouce, j'arrête un peu, je souffle, je respire. De quoi ai je envie maintenant, que sera la suite?Le quotidien nous a rendu notre pélerin, avec bonheur nous leprenons notre route compagnone avec lui, vers, c'est sûr de nouveaux horizons.Nous vous en reparlerons, pour l'instant chut, encore quelques petites semaines de patience avant l'étape suivante...

cyril 30/10/2008 14:38

jean est revenu, un exemple demotivation d' humilité de simplicité, ces foutus cailloux lui ont bouffé ses chaussures, mais  pas sa  bonne humeur et son sens de la repartie et de l'humour, il aura de belles soiree en perspective à partager en vue   

Juan du Camino 23/10/2008 18:25

Bonjour à tous, je suis arrivé à bon port le lundi 20 pour la messe de midi; je ne pouvais envisager d'autre fin pour ce voyage, donc un petit coup de turbo pour parcourir les 21 derniers kilomètres en 4 heures. Intense moment d'émotions, de larmes de joie, de soulqgement qussi, de penser que j'y étais arrivé et puis la joie de partager ce moment avec les autres pelerins lundi et mardi, ce sont des temps forts d'échange et d'amitié car, en général, nous nous sommes rencontrés un jour voire plusieurs jours sur ce chemin, perdus de vue et à l'arrivée ce sont les retrouvailles. Je suis resté un jour pour visiter et faire quelques emplettes, dont une cinquantaine de cartes postales, je n'en ai jamais autant écrit en une seule fois, ce fût un bon moment dans la joie de partager un peu de ce périple. J'ai demandé au cours des 2 eucharistie l'intercession de St Jacques pour que les IAF se développent et profitent à un maximum de personnes. Journée d'échanges avec des pélerins rencontrés sur le chemin et avec qui je me sens bien, en particulier Jacques, savoyard et adepte, comme moi, d'une certaine forme de solitude sur le chemin,"quand nous marchons en groupe, nous sommes en randonnée, plus dans l'esprit pélerin" dit-il, je partage pleinement. Et puis le retour en train départ hier de Santiago à 9 h arrivée à hendaye à 20740 et départ pour Paris à 22 h 19, Marie Noëlle m'attendait ce matin sur le quai de la gare d'Austerlitz mais a eu quelque peine à me reconnaître, barbe, queue de cheval et une dizaine de kilos en moins, puis retour dans la matinée à besaznçon où j'ai retrouvé avec beaucoup d'émotion les habitants, salariés, bénévoles et participants de la Maison des Sources; je suis un peu paumé mais ça ne va pas durer longtemps car il y a du boulot en attente. Je prendrai le temps de trier les photos et de préparer un temps d'exposé et d'échanges sur ce cheminent de Vezelay à Santiago. Un grand merci pour tous vos encouragements, vos pensées, vos prières et je suis deans la joie de vous revoir tour à tour. Affectueusement.

Marie Noëlle 20/10/2008 23:03

Ca y est, il est arrivé! Aujourd'hui à midi environ, Jean a pu aller à la messe et profiter de la cérémonie de l'hostensoir géant avec plein d'encens, ça doit être très spectaculaire!Quelle émotion et quel bonheur de contempler cette magnifique église de Saint Jacques, immense et si imposante, impressionante et belle sous le soleil! J'en parle comme si je l'avais déja vue; et bien oui, je l'ai vue il y a bien longtemps. Je suis venue à St Jacques de Compostelle en voiture, en remontant d'un voyage au Portugal, pas un km à pied! J'en garde un souvenir merveilleux, tellement j'avais adoré cette ville, la vieille ville, avec la cathédrale bien sûr mais aussi les arcades dans les vieilles rues avoisinantes. Je n'avais jamais rien vu d'aussi beau...Jean, tu dois être tellement heureux et transporté d'être enfin arrivé au but, sans avoir relâché tes efforts, c'est fabuleux! Bravo, je suis très fière de toi et tu dois-et peux- l'être toi aussi; nous sommes tous ici impressionnés par ton courage, ta volonté, et nous serons si heureux de te revoir dans 3 jours! On ne réalise pas encore, ça y est tu vas rentrer et tout va changer, même si beaucoup de choses seront comme avant (heureusement!). Mais gageons qu'il y aura, comme on dit, un avant et un après Saint Jacques!1000 bises pleines de tendresse, de moi et de tous ceux qui ne peuvent pas t'écrire mais qui pensent très fort à toi dans leur coeur. Marie

Le Cardinal 19/10/2008 22:36

Ola Juan!Ca y est, tu dois apercevoir Santiago!On est tout émus de te savoir si près du but! Sacrée expérience...Fraternative va bien et les aventures avec Roubaix ne font que renforcer notre motivation et notre petite équipe! Peut etre peux tu avoir une pensée à ton arrivée pour le rvs déterminant avec le maire fixé au 5 novembre. On se croisera peut etre à Lille à cette occasion. Toutes nos pensées t'accompagnent pour cette ultime etape de ton marathon spirituel! Au plaisir de te revoir et d'entendre de vive voix tes impressions. On t'embrasseDorothée et Pat